Le bout du monde c'est ici

The middle of nowhere is right here

Une exploration visuelle sur le thème de la couverture de survie

A visual exploration of the emergency blanket

Sous le ciel cobalt des îles Grecques, dans la nuit terrorisée de Paris, devant les édifices en flammes ou les voitures accidentées, elles sont omniprésentes. On recouvre d’or les réfugiés, les sinistrés, les naufragés, les terrorisés. Les couvertures de survie apparaissent partout, de plus en plus. Objet symbolique des temps dans lesquels nous vivons  aux contrastes surprennants. Une protection qui en apparence semble si fragile, une couverture qui n’a rien de rassurant, de sécurisant. Ses qualités isothermiques sont sûrement efficaces, elle réchauffe le corps mais  réchauffe-t-elle l’âme? Ironiquement elle transforme les victimes en silhouettes d’or, d’allure opulentes et uniformes. Signe identitaire de tragédie, elle ramène au mythe de Jason et de la toison d’or.

 

“Le mythe de la toison d’or est celui du périple de Jason qui se voit imposer une épreuve qui consiste dans un premier temps en un voyage dans un au-delà mystérieux d'où il doit revenir transformé : le symbolisme d'un tel voyage est analogue à celui d'une descente chez les morts et prend la valeur d'une initiation. La toison d'or du bélier merveilleux qu'il doit rapporter représente un talisman de puissance, voire d’immortalité. Dans son éclat d'or ou de pourpre, il s'agit d'un symbole d'immortalité enveloppant son possesseur d'un vivant rayonnement”

 

Jacqueline Duchemin, Pindare, poète et prophète

© 2023 by SMALL BRAND. Proudly created with Wix.com